Quills : l’envers du décor

15 décembre
2022

Quelles sont les conséquences et les limites de la liberté d’expression ? C’est le grand thème abordé dans la pièce Quills, présentée par Ex Machina et Robert Lepage en exclusivité au Diamant du 11 au 28 janvier.

Photo - Christophe Manquillet

Cinéma vs théâtre

Écrite par le dramaturge américain Doug Wright, l’histoire met de l’avant les dernières années du controversé marquis de Sade dans le paisible asile de Charenton, en France. Elle a été adaptée au cinéma en 2000. « La pièce est beaucoup plus intéressante, plus crue, plus virulente que le film. L'histoire a été édulcorée au cinéma », a affirmé Robert Lepage en entrevue avec La Presse.

Le saviez-vous ?

  1. Il s’agit d’une rare occasion pour le public de voir Robert Lepage jouer dans une pièce qu’il n’a pas écrite. Il personnifie le marquis de Sade. 
  2. Le 28 janvier, jour de la finale à Québec, il s’agira de la 75e représentation. Le spectacle a été présenté principalement en Europe.   
  3. En 2016, la création a été récompensée d’un Prix de la critique pour le Meilleur spectacle et la Meilleure interprétation masculine (Robert Lepage), et du Prix Paul-Bussières, prix d’excellence des arts et de la culture pour le décor. 
  4. Deux nouveaux membres s’ajoutent à la distribution : Sophie Faucher et Pierre-Yves Cardinal. Ce dernier nous a d’ailleurs partagé des moments précieux, comme ce temps de pause avec Pierre-Olivier Grondin et un-e acteur-trice mystère…

En coulisses

Le Diamant est maintenant sur TikTok et c’est votre occasion d’accéder à l’envers du décor! Voyez un aperçu des coulisses de Quills lors d’une visite des employés en studio pour constater la complexité de la scénographie 

Ne manquez pas l'occasion de voir cette percutante production d’Ex Machina et de Robert Lepage en exclusivité au Diamant. Réservez vos billets dès maintenant !

Billets

Bande-annonce

Photo - Christophe Manquillet
Photo - Stéphane Bourgeois
Photo - François Latulippe
Photo - Christophe Manquillet
Photo - François Latulippe
Photo - François Latulippe