LE DIAMANT SORT DE SON ÉCRIN

30 août
2019

 

 

Après quinze ans d’effort et trois ans de chantier, Le Diamant a été inauguré aujourd’hui à Québec. Dans le majestueux Foyer BMO, qui offre une vue imprenable sur l’œuvre symbolique de Claudie Gagnon, Atome ou le fruit des étoiles, M. Robert Lepage, metteur en scène et initiateur du projet, et  M. Bernard Gilbert, directeur général et de la programmation, étaient entourés des partenaires politiques, des grands donateurs privés et des architectes, tous mobilisés depuis de longues années autour de la présidente du Diamant, Mme Lynda Beaulieu, pour donner naissance à ce tout nouveau lieu de diffusion des arts de la scène.

Après avoir parcouru le monde pendant plus de 30 ans, je pose mes valises à Québec, cette ville qui m’a vu naître. Je souhaite faire du Diamant une vitrine unique sur toutes les formes d’art et pour tous les publics. Cette convergence inédite fera rayonner, dans un lieu remarquable et chaleureux, la culture et l’innovation d’ici et d’ailleurs.

— Robert Lepage, metteur en scène et initiateur du projet
Un engagement collectif pour un lieu rassembleur

Ce moment solennel a permis de réunir les leaders politiques et d’affaires engagés pour le rayonnement de la culture : l’honorable Jean-Yves Duclos, ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, aussi député de Québec, Mme Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications du Québec et M. Régis Labeaume, maire de Québec. À leurs côtés se trouvaient les deux coprésidents de la campagne majeure, M. Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, et M. Claude Gagnon, président, BMO Groupe financier, Québec. Mme Martine Turcotte, Présidente, Direction du Québec de Bell, plus important donateur privé, a tenu à témoigner de son engagement envers Le Diamant. Ce projet architectural exceptionnel est l’œuvre du consortium Coarchitecture, In Situ et Jacques Plante Architecte, représenté par Mme Marie-Chantal Croft, architecte senior principale et associée chez Coarchitecture.

Voilà un magnifique espace que nos artistes et créateurs pourront investir pour mieux exprimer leur art et nous faire vivre toute une gamme d’émotions. Notre gouvernement est fier d’avoir contribué à la création de ce lieu de diffusion à la fine pointe de la technologie, où les talents québécois et canadiens seront mis en valeur.

— Honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien

Le Diamant promet de devenir un véritable pôle de diffusion en arts de la scène qui fera assurément briller les créations québécoises tout en faisant découvrir des spectacles de l’étranger. Nul doute que le Théâtre sera un lieu de convergence pour les amoureux des arts de la scène qui pourront y voir des spectacles à grand déploiement. Il émerge par ailleurs d’un modèle de mécénat que le gouvernement souhaite voir grandir au Québec. C’est la preuve que la concentration des efforts du public et du privé produit un effet de levier qui porte plus haut et plus loin les arts et la culture.

— Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française

Le Diamant permettra de présenter les meilleures créations et contribuera à faire de Québec une destination culturelle de calibre international. En plus de rehausser le dynamisme culturel de la place D’Youville, il s’agit donc d’une fabuleuse vitrine sur le monde et d’une occasion de plus de faire briller notre accent, l’accent d’Amérique.

— Régis Labeaume, maire de Québec

Il est exceptionnel, et nous en sommes d’autant plus fiers, qu’un projet majeur soit porté par autant de grands partenaires, publics comme privés, dont plusieurs entreprises qui œuvrent dans des secteurs d’affaires similaires. Ainsi, aux côtés des différents paliers de gouvernement, l’engagement et le leadership des hauts-dirigeants de BMO et de Desjardins ont permis de rassembler nombre de donateurs qui se sont joints à Bell, présent dès le premier jour. Tous ensemble, nous sommes parvenus à démontrer que le rayonnement de la culture doit être considéré comme l’un des piliers du développement économique d’une communauté.

— Lynda Beaulieu, présidente du Diamant

Avec Le Diamant, Robert Lepage et la ville de Québec se dotent d’une salle à géométrie variable unique pour présenter une panoplie de productions locales et étrangères en plus de créer tout un écosystème pérenne pour les artisans, les créateurs et la relève du Québec. BMO est très fier d’y être associé.

— Claude Gagnon, président, BMO Groupe financier, Québec

Je suis très fier d’être aux côtés de Robert Lepage et de toute son équipe pour l’inauguration officielle de ce grand et innovant projet qu’est Le Diamant. Ce lieu de diffusion sera un centre d’innovation et de création culturelle d’envergure internationale, mais aussi un formidable incubateur pour la relève. C’est pourquoi il était tout naturel pour Desjardins de soutenir ce grand projet, conformément à notre raison d’être : enrichir la vie des personnes et des communautés.

— Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins

Bell a cru au Diamant dès le début et se réjouit de l’inauguration de cet espace technologique unique autant pour les créateurs que pour les passionnés de culture. Les entreprises ont un rôle important à jouer pour assurer la vitalité de notre communauté artistique et nous sommes heureux de renforcer notre engagement envers les artistes d’ici.

— Martine Turcotte, présidente, direction du Québec, Bell

Le Diamant, gravé dans la mémoire : entre le patrimoine et le contemporain, lanterne urbaine et culturelle faisant rayonner Québec à l’international, milieu stimulant et inattendu, propice à la recherche, à la création et à la diffusion, lieu de lumière, d’innovation, de mémoire et de continuité.

— Marie-Chantal Croft, architecte senior principale et associée chez Coarchitecture

Lieu de rayonnement international

 

Lieu de rayonnement pluridisciplinaire, Le Diamant sera un espace ouvert et convivial qui accueillera un large éventail de spectacles pour des publics variés. Notre objectif : permettre la rencontre entre les arts et la population en offrant des moments uniques, émouvants, provoquants… et surprenants!

— Bernard Gilbert, directeur général et de la programmation

La saison inaugurale débutera le 7 septembre avec Les sept branches de la rivière Ota, spectacle emblématique de Robert Lepage et d’Ex Machina, qui reprend vie 25 ans après sa création. Une épopée de sept heures… Chaque année, Le Diamant accueillera une vingtaine de productions nationales et internationales, dont trois ou quatre d’Ex Machina, toutes mettant en lumière l’audace, le mélange des genres et la diversité.

Allant du cirque au théâtre, en passant par la marionnette pour adultes et la lutte, sans oublier les arts lyriques et les arts numériques, qui seront de la programmation en 2020, Le Diamant rassemblera les publics et les arts, des plus audacieux aux plus innovants, comme une tête chercheuse, une antenne des nouvelles idées.

— Bernard Gilbert, directeur général et de la programmation
Une tarification accessible

Sensible à l’accessibilité, Le Diamant offrira des spectacles au prix moyen de 40 $. Une tarification de 15 $ pour les 15 ans et moins s’appliquera sur plusieurs spectacles. De plus, des sièges seront en vente le jour de chaque représentation à 50 % du prix régulier. Une façon de partager le plaisir de la culture pour tous, une invitation à découvrir toutes sortes d’univers des arts de la scène.

Le Studio Lepage Beaulieu

M. Bernard Gilbert a profité du moment symbolique de l’inauguration pour annoncer le nom que portera le studio de création du 5e étage. Le nouveau lieu de recherche et de création, dont Ex Machina sera le principal utilisateur, prend le relais de la Caserne. Ce sera le Studio Lepage Beaulieu.

Le conseil d’administration et la direction ont jugé important de souligner comment le duo formé de Robert et Lynda, les inséparables frère et sœur sans qui le Diamant n’existerait tout simplement pas, méritaient qu’un espace du Diamant soit nommé en leur honneur.

— Bernard Gilbert, directeur général et de la programmation

La Salle Hydro-Québec

Espace névralgique, la salle de diffusion du Diamant sera pour sa part la Salle Hydro-Québec. Ce lieu versatile et technologique peut accueillir jusqu’à 650 spectateurs en configuration à l’italienne. Il est doté d’une cage de scène conçue sur mesure pour accueillir des spectacles à grand déploiement, permettant au spectateur de plonger en plein cœur de l’expérience artistique.

Notre partenariat avec le Diamant traduit l’engagement d’Hydro-Québec envers la culture québécoise et l’importance que nous accordons aux arts et à la culture. La culture est le miroir de notre société. C’est notre identité collective que nous exprimons de différentes manières pour nous souvenir, pour partager et pour créer l’avenir. Tout comme notre énergie propre, la culture québécoise est un patrimoine collectif précieux dont nous pouvons être fiers!

— Ann Bourget, Directrice - Affaires régionales et collectivités, Hydro-Québec