Description

Alors que Vernon Subutex 1, présenté les 3 et 4 octobre au Diamant, donne à voir et à entendre une société contemporaine composée d’humains isolés et vulnérables et de vautours qui les guettent, une société en manque de rien et de tout et qui ne semble plus vraiment avoir le choix entre son anéantissement ou sa rédemption, les tomes 2 et 3 décrivent, toujours avec la même virulence corrosive, la constitution d’une communauté autour du personnage central Vernon Subutex devenu itinérant. Publié en 2017, le dernier tome est profondément marqué par les attentats de Charlie Hebdo et du Bataclan survenus en France en 2015. D’une charge littéralement explosive et post-apocalyptique, le roman s’achève dans un futur proche en 2186. Le mouvement « Subutex » est désormais une secte qui cherche, à travers la musique transcendantale inspirée par Alex Bleach, la communion entre les êtres, au-delà de la différence et des enjeux identitaires.

Déroulement

La pièce a une durée de 7 h, incluant une entracte et une pause.

  • Partie 1 : 1 h 50 | 15 min. d’entracte | 1 h 10
  • Pause de 60 minutes
  • Partie 2 + 3 : 2 h 30, sans entracte
À propos de Angela Konrad

Artiste maintes fois présentée à l’Usine C, à la tête de LA FABRIK, Angela Konrad s’empare habilement de textes forts et militants, qu’ils soient classiques ou contemporains, afin d’en accentuer le caractère actuel et souvent polémique. Après ses adaptations de Tchekhov, Shakespeare et Rodrigo Garcia, et ses questionnements sur le transhumanisme ou l’anticapitalisme, elle s’empare du roman culte de l’auteure française Virginie Despentes en adaptant Vernon Subutex en trilogie théâtrale.

À propos de Virginie Despentes

Personnalité française socialement engagée à la plume sauvage, Virginie Despentes est l’auteure, notamment, de Baise-moi (1993, adapté au cinéma et coréalisé avec Coralie Trinh Thi), Les jolies choses (1998), Teen Spirit (2002), Bye bye Blondie (2004, adapté au cinéma par l’auteur), King Kong Théorie (2006) et Apocalypse bébé (2010, prix Renaudot).

 

Représentations

Billets

Distribution

  • Paul Ahmarani
  • David Boutin
  • Anne-Marie Cadieux
  • Violette Chauveau
  • Samuël Côté
  • Philippe Cousineau
  • Blanche-Alice Plante
  • Dominique Quesnel
  • Mounia Zahzam
  • Avec la participation de Fayolle Jean Jr

Crédits

  • Texte Virginie Despentes
  • Conception, adaptation et mise en scène Angela Konrad
  • Assistant à la mise en scène, dramaturge et conseiller musical William Durbau
  • Décor, accessoires (Tome 1), direction technique Louis-Charles Lusignan
  • Direction de production, régie Jacinthe Nepveu
  • Costumes Marie-Audrey Jacques
  • Conception vidéo Alexandre Desjardins
  • Assistants à la conception vidéo / artistes 3D Charly Barrera, Maxime Karam (Tome 1), Alexandre Lévesque (Tome 2 + 3)
  • Lumières Cédric Delorme-Bouchard
  • Conception sonore Simon Gauthier
  • Accessoires (Tome 2 + 3) Chloé Depommier
  • Maquillage Florence Cornet
  • Coiffures et perruques Angelo Barsetti
  • Assistant sonore Jules Potier
  • Habilleur·se·s Vicky Wolf-Dumont, Maxime Bertrand
  • Coupeur Paul Rose
  • Photographies N/B Louise Marois de la série Pour rien au monde, Paris 2021
  • Direction administrative Kevin Bergeron – Agence Roger Roger
  • Coproduction LA FABRIK et USINE C
  • Résidence de création USINE C
  • Avec le soutien de Conseil des Arts de Montréal, Conseil des Arts et des Lettres du Québec, TransQuébec
  • Commanditaires Georges Laoun, élément de base (edb)
  • Remerciements 4éléments, l’équipe de l’USINE C, Olivier Do-Duc, J. A.
Partenaires publics de la programmation
Conseil des arts et des lettres du Québec Ville de Québec Conseil des arts du Canada Canada

Ils ont dit...

« Ce que les neuf interprètes accomplissent tient du tour de force. Les changements de costumes et de perruques représentent à eux seuls un défi de taille. Dans le rôle principal, qui est souvent un faire-valoir pour les autres protagonistes, hauts en couleur, vous l’aurez compris, David Boutin fait preuve de toute l’humilité nécessaire. Son Vernon est aussi détestable qu’attachant, franchement médiocre et pourtant charismatique. Autour de lui, Paul Ahmarani, Samuël Côté, Philippe Cousineau, Blanche-Alice Plante et Mounia Zahzam sont d’une polyvalence remarquable. Mais les vraies étoiles de ce spectacle au long cours, ce sont Anne-Marie Cadieux, Violette Chauveau et Dominique Quesnel, trois grâces, trois actrices exceptionnelles, ici véritablement au sommet de leur art. »

Le Devoir

« Ingénieuse, tirant profit de la largeur du plateau, orchestrant avec soin les entrées et les sorties, osant même à quelques reprises briser le quatrième mur, la mise en scène dépose cette comédie humaine sublime et grotesque dans un espace imaginaire qui n’est pas sans évoquer le cabaret. »

Le Devoir

« Ce premier volume, en tout cas, est une réussite magistrale. Un spectacle qui satisfera entièrement toute personne désirant assister au déploiement d’une histoire à la fois originale, complexe et proche de notre quotidien, racontée dans la langue pleine de tonnerre et d’éclairs de Despentes qui signe, avec cette épopée turbulente du réel, son chef-d’œuvre. »

Revue JEU

Vous aimerez aussi