Cinéma

Défoncer des murs

L’orchestre d’hommes-orchestres et Jacynthe Carrier

Studio Lepage Beaulieu

Tournée dans les bâtiments en friche appelés à devenir Le Diamant, cette installation vidéo évoque l’histoire des lieux par différents jeux de superposition et de réitération.

Durant tout le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ)

Du 12 au 18 sept. – de 12 h à 18 h
Lundi 16 septembre - fermé
Du 19 au 21 sept. – de 12 h à 21 h

Présenté en première au Festival de cinéma de la Ville de Québec, DÉFONCER DES MURS est une installation vidéo de L’orchestre d’hommes-orchestres et l’artiste Jacynthe Carrier. Tournée dans les bâtiments en friche appelés à devenir Le Diamant, l’œuvre fait dialoguer une vingtaine de microrécits portés par quarante-cinq performeurs distribués dans les nombreux interstices du lieu. Les actions tournent en boucle, lentement se déploient et s’entremêlent. Par différents jeux de superpositions et de réitérations, DÉFONCER DES MURS évoque, comme une énigme, l’esprit des lieux et tisse peu à peu un nouveau récit.

 

DÉFONCER DES MURS est la seconde collaboration entre le collectif et l’artiste en arts visuels.

/

L’orchestre d’hommes-orchestres (L’ODHO)

L’ODHO est un collectif d’artistes-musiciens indisciplinés formé à Québec en 2002. Inclassable, à la frontière de plusieurs disciplines artistiques, L’ODHO se veut un chantier permanent des arts vivants. Le collectif compte une quinzaine de créations, pour la scène ou pour l’espace public, parmi lesquelles Joue à Tom Waits, Cabaret brise-jour, Les Palais, 150 cabanes/homes et Tomates. L’ODHO a présenté ses créations dans une vingtaine de pays d’Amérique, d’Europe et d’Océanie. Sa manière unique d’exacerber le lien qui unit l’art et le vivant aura valu à L’ODHO d’être choisi par Robert Lepage pour recevoir le prestigieux Prix Protégé de la Ville de Toronto de la fondation Glenn Gould en 2013.

 

Jacynthe Carrier

Depuis 2008, Jacynthe Carrier compose des scènes performatives où elle assemble le corps et le territoire. De ces évènements, elle créer des images fixes et en mouvement qui réfléchissent aux différentes façons dont l’humain habite et intervient dans le territoire, à la fois collectivement, physiquement et symboliquement. Son travail a été exposé dans plusieurs galeries et musées au Québec, au Canada et à l’international (MAC VAL, Musée de Joliette, galerie 44, centre CLARK, MNBAQ, MACM...) Récipiendaire du Prix Pierre-Ayot en 2012 et du Prix Videre Création en 2015, elle a récemment été nominée en tant que finaliste pour le Québec au Prix Sobey pour les arts 2017. Elle est représentée par la galerie Antoine Ertaskiran à Montréal. Elle vit et travaille à Québec.

Ouvert à tous

12 au 21 sept. 2019 — Environ 30 minutes Gratuit

Gratuit

Crédits

Création : L’ODHO et Jacynthe Carrier avec la complicité des performeurs invités

Production : L’ODHO et Jacynthe Carrier

Coproduction : Le Diamant et SPIRA

Assistance à la coordination et à la direction artistique : Philippe Lessard-Drolet Assistance à la coordination : Ariane Plante

Direction photo : Alexandre Berthier et Julie Pelletier

Direction musicale : L’ODHO