À propos

LA MISSION : FAIRE RAYONNER LA CULTURE

Organisme sans but lucratif, Le Diamant se destine à exposer la culture sous toutes ses facettes, que ce soit par les arts comme la performance, le cirque, le théâtre ou l’opéra, ainsi que le multimédia.

LA PHILOSOPHIE : RENDRE L’ART ACCESSIBLE

C’est en instaurant une tarification avantageuse, uniquement basée sur la localisation du siège dans la salle et dans un souci d’universalité, que Le Diamant propose de démocratiser les arts de la scène en les rendant accessibles au plus grand nombre. Ainsi, les amateurs peuvent en profiter à profusion, alors que les publics moins avertis ont la chance d’être en contact avec des productions de qualité, locales ou internationales.

L’ENGAGEMENT : MOBILISER UNE COMMUNAUTÉ

Grâce au soutien de précieux partenaires financiers, publics et privés, et à l’implication inestimable d’artisans engagés, l’OSBL, Le Diamant, peut offrir une programmation diversifiée à un coût abordable au plus grand nombre. À son tour, Le Diamant s’engage à contribuer activement à promouvoir la communauté artistique de Québec, notamment par ses partenariats avec le Carrefour international de théâtre de Québec et le Festival de cinéma de la ville de Québec.

LA VISION : SERVIR LA CRÉATION

C’est sur la scène du Diamant, ou dans son studio de création, que les meilleures productions nationales et internationales se déploient. Par sa polyvalence, la salle à géométrie variable, oscillant entre grand déploiement et contexte intimiste, accueille des créations contemporaines d’envergure. Profondément ancré dans la communauté culturelle de Québec, au coeur du quartier historique, Le Diamant fait rayonner les créateurs d’ici, devenant ainsi une précieuse vitrine du savoir-faire québécois en art auprès du public local et étranger. De même, en recevant des productions de l’extérieur, Le Diamant se fait passeur de talent pour les spectateurs québécois. 

LE NOM : DÉVOILER DES FACES CACHÉES

Il y a, le long de la coste dudict Québec, des diamants dans des rochers d'ardoyse.

— Jacques Cartier, 1603

À la racine de l’appellation «Diamant», il y a bien sûr ce rappel du Cap-Diamant, qui surplombe le fleuve de façon majestueuse, celui-là même qui fit croire à Jacques Cartier que la montagne scintillait des feux de pierres précieuses. L’attachement de Robert Lepage à la ville qui l’a vu naître se voit ainsi consacré par le choix d’un nom évocateur, fort de symbolisme pour la population locale.

Il y a aussi l’idée que le lieu serve de prisme, qu’il éclaire la culture et en dévoile ses multiples facettes, comme un prisme décompose la lumière en en révélant les couleurs qui s’y cachaient.

LE POINT D’ANCRAGE POUR EX MACHINA

En plus d’accueillir sur sa scène des créations contemporaines du monde entier, Le Diamant sert aussi de demeure pour la compagnie multidisciplinaire Ex Machina, une OBNL dirigée par Robert Lepage. L’édifice abrite les bureaux administratifs de la compagnie et l’accueille dans son studio de création, d’où naîtront des productions destinées à parcourir le monde.